Avec leurs 75 ans d’âge, LES THIAULINS comptent parmi les " vieux groupes " folkloriques du Berry. 

 

 

On en viendrait à oublier qu’ils sont l’œuvre de Roger PEARRON, fils de paysans, devenu instituteur et totalement investi, dès son plus jeune âge, dans un devoir de sauvegarde de la culture populaire. 

 

En famille d’abord, puis avec quelques amis, Roger engrange les plus beaux "restes" des traditions en déclin : costumes, meubles, instruments de musique… contes recettes et chansons, tout lui paraît devoir laisser une trace et témoigner des valeurs paysannes.

 

 

Mais comment conserver, protéger, montrer ? Une " bonne fade " doit veiller sur lui, sur eux, puisqu’en 1961 un château leur est offert par la famille Gouin-Berthier. Dès cette époque, le Château du Plaix de Saint-Hilaire en Lignières ouvre ses portes ; tant aux étrangers qu’aux berrichons. Tout en conservant un rôle de " maison de la culture locale" en Pays Lignièrois, le voilà bientôt devenu Musée des Arts et Traditions Paysannes de la Province de Berry.

 

 

Ainsi, depuis un demi-siècle, multipliant les "Assemblées" et les foires aux ânes, les conférences et les expositions, les rencontres et les veillées... Les Thiaulins tentent de ne pas trahir la devise proposée par Roger Pearron : " J’ maintiendrons ! " 

 

 

Devant l’évolution rapide et totale des modes de vies, la tâche est rude. Néanmoins des jeunes Thiaulins s’accrochent aux valeurs raisonnables du passé, à sa musique notamment, dont ils s’inspirent pour en faire le trait d’union avec les générations à venir.

 

 

Entre 1983 et 2017, les Thiaulins sont menés par Mic Baudimant, fin cornemuseux, "figure du Berry, défenseur des arts et traditions populaires dans la lignée des maîtres sonneurs, conteur, fin connaisseur de la mémoire des contes, croyances et légendes..." (le Berry du 24 décembre 1997).

Depuis 2017 la relève est assurée par Emilie Baudimant et Charlène Maricot.

 

Retour à Llangollen - 1980. Cette année là, pas de premier prix, mais une belle escapade. La photo officielle !!! On reconnaît le jeune vielleux qui, comme la p'tite bête de la comptine, monte, monte, monte: Gilles Chabenat - En bas à droite, Nanou Pauly

press to zoom

Photo Michel Laporte

press to zoom

Les cloches sont passées. Lundi de Pâques au Plaix en 1991 : Mathilde et Valentin Hubert, Charlène Maricot, Emilie Baudimant, Amandine Vaissade, Marianne Maître et Yolène Maricot

press to zoom

Retour à Llangollen - 1980. Cette année là, pas de premier prix, mais une belle escapade. La photo officielle !!! On reconnaît le jeune vielleux qui, comme la p'tite bête de la comptine, monte, monte, monte: Gilles Chabenat - En bas à droite, Nanou Pauly

press to zoom
1/46